Articles

Nos dossiers / nos actus

Pension Libre Complémentaire pour Indépendants (Source : Groupe S)

     Non classé   

Si vous exercez une activité professionnelle en tant qu’indépendant, vous avez la possibilité de cotiser pour une pension extra légale (PLCI), en payant des primes déductibles fiscalement.

Le constat

Les cotisations sociales légales versées ne vous assurent qu’une protection sociale minimale.

Le montant de la pension légale étant souvent modeste et insuffisant, il s’avère que votre pouvoir d’achat et votre niveau de vie à la retraite ne seront pas maintenus.

La pension légale moyenne pour un indépendant retraité s’élève à 840 € par mois.

Pour maintenir un certain niveau de vie après une carrière active, souvent incomplète (moins de 45 années), il est possible d’anticiper et de prévoir des assurances complémentaires.

Comment ?

La Pension Libre Complémentaire pour Indépendants nommée aussi « PLCI » est un contrat d’assurance réservé aux indépendants : une épargne simple et garantie jusqu’à 65 ans dans le cadre de votre profession.

Elle s’adresse aux indépendants à titre principal (ou assimilés) et aux aidants.

Quel type d’épargne ?

Il s’agit d’une assurance de capitalisation pour la constitution d’un capital en cas de vie. En cas de décès prématuré, l’assureur versera à vos proches le montant de l’épargne constituée.

Vous devez choisir une compagnie d’assurances agréée afin d’y faire vos versements. Ce « placement » est sécurisé et rémunéré.

Ses atouts

  • Moins d’impôts et de cotisations sociales : primes d’assurance déductibles.
  • Rémunération du capital constitué : taux d’intérêt garanti fixé au moment du paiement des primes.
  • Flexibilité et liberté : à tout moment, vous pouvez adapter le montant de vos versements ou les suspendre.
  • Périodicité et souplesse : paiement en 1, 2, 3 ou 4 fois par an en respectant le minimum légal de 100 €, plafonné à 3.018 € pour l’année 2013 (indexation annuelle).
  • Au terme à 65 ans : versement de la totalité du capital constitué majoré des intérêts et d’éventuelles participations bénéficières (variables en fonction de l’assureur).
  • Cumul avec d’autres formes d’épargne : dans le cadre du deuxième pilier et si vous êtes en société, vous pouvez souscrire un Engagement Individuel de Pension avec une optimalisation fiscale réglementée (règle des 80 %). A titre individuel et privé, l’épargne pension est à conseiller.

Pour certaines professions libérales conventionnées, il existe aussi une PLCI sociale.